Histoire précédente: Sommaire du Second Cycle

Second cycle: Le système solaire de Haralik

english version here Read this story in english english version here

 

 

 

 

Haphazer

28 Terres

8 millions kms du Soleil

densité 5

Temperature 300/1500°C

atmosphere 2.2 bars, transparente avec nuages.

Haphazer pointe toujours la même face vers le Soleil. Aussi la température à sa surface va de 300 à 1300°C, selon que l'on est sur la face qui reçoit le soleil ou non. Elle a une atmosphère de gaz carbonique, de néon et d'autres gaz rares denses, avec des nuages de suie, pour une pression de 2.2 bars.

Haphazer est une monstruosité, une planète tellurique géante, un monde infernal comme jamais imaginé dans aucun livre de science fiction. Au centre se trouve du fer liquide, puis un manteau interne de magma de silicates, et enfin un manteau externe de 2300kms de charbon. Le fer produit un énorme champ magnétique. Les deux manteaux ont chacun leur propre tectonique, ce qui en fait la structure géologique la plus complexe et la plus active jamais observée. La surface noire, chauffée à l'incandescence par le soleil tout proche, est un incendie perpétuel que rien ne viendra jamais éteindre. Des séismes ont lieu plusieurs fois par jours, tandis que des centaines d'énormes volcans rejettent du gaz carbonique, de l'hydrogène, de l'hélium, du néon, du soufre, des sulfures, des métaux fondus, des carbures métalliques. Des volcans de carbone font de terrifiantes explosions, laissant d'immenses caldeiras. Sur la face qui ne reçoit jamais le soleil, s'étend un gigantesque océan de bitume fondu, liquide comme de l'eau, sur lequel rien ne peut flotter. Des canaux conduisent ce bitume vers la face éclairée, où il s'évapore, formant de gigantesques nuages noirs comme de l'encre. Le contraste de température entre les deux hémisphère produit d'effroyables tempêtes, avec des vents capables de pousser les rochers, des pluies de bitume et des tornades supersoniques dont le tintamarre s’entend à cinquante kilomètres.

 

 

 

 

ceinture d'astéroïdes

 

 

 

 

Marbak

0.3 Terres

22 millions kms du Soleil

densité 6

T°1500-200°C

pas d'atmosphère

 

 

 

 

Mazartan

0.8 Terres

31 millions kms du Soleil

densité 5

T°1000-200°C

pas d'atmosphère

Cette planète est à un stade de volcanisme actif dû à la fin de solidification du manteau, comme cela se produit sur les petites planètes habituellement sans volcanisme actif. Elle montre de grands volcans de type martien et des coulées de basalte de taille continentale, comme sur la Lune.

 

 

 

 

Melloron

1.4 Terres

45 millions kms du Soleil

densité 5

T°400°C

atmosphère C02 40 bars

Surface très volcanique, montrant une tectonique des plaques. Toutefois à cause de la température les continents ont un relief peu marqué. Il y a beaucoup d'eau sur cette planète, mais elle n'existe à l'état liquide que sous pression, dans les profondeurs du sol. A cause de cela, les volcans y sont très violents.

 

 

 

 

Goran

(prononcer Goranne)

6 Terres

56 millions kms du Soleil

densité 4

T°900°C

atmosphère CO2 + azote 800 bar

La surface de cette planète montre peu de relief, car à cette température les roches commencent à fluer. De toutes façons le volcanisme très actif recouvre régulièrement cette surface d'immenses plaines de basalte. Il existe une tectonique des plaques, mais à petite échelle (cellules de 500kms environ) qui produit des réseaux de collines arrangées en cercles ou hexagones.

 

 

 

 

Horlion

12 Terres

90 millions kms du Soleil

densité 4

T°240°C

atmosphère C02 azote et eau, 30 bars

Cette planète tellurique géante est couverte d'un immense océan d'eau bouillante. A environ 150 kilomètres de profondeur, l'eau se change en glace, mais une glace différente de la glace ordinaire, dite de type 7, plus dense que l'eau, ce qui la maintient au fond. Cette glace est mélangée avec du gaz carbonique, du méthane et d'autres éléments solidifiés. Elle comprend aussi d'épaisses couches de charbon et de sulfures. Plus bas, on retrouve les roches et le noyau de fer habituels des planètes telluriques, avec une puissante tectonique dans la couche de silicates, sans toutefois que la roche fonde en aucun endroit. Cette convection chauffe la couche de glace et de charbon, également animée d'intenses mouvements de convection, au point de fréquemment ramener des moraines rocheuses à sa surface. Ce phénomène est aussi à l’origine des couches de charbon et de sulfures. On trouve à ce niveau des poches d'eau supercritique (mi-liquide mi-gaz) à des températures de plusieurs centaines de degrés. Ces poches remontent rapidement à travers la glace, produisant un volcanisme d'eau effroyablement explosif, mais dont les effets n'atteignent toutefois jamais la surface de l'océan. L'océan est en équilibre thermique avec l'atmosphère. Il est aussi saturé en gaz carbonique, également en équilibre avec l'atmosphère. Enfin il est extrêmement acide, avec un Ph de 2. L'atmosphère au dessus de l'océan est entièrement opaque, une couche d'épais brouillard méphitique qui touche perpétuellement la surface de l'eau, si épaisse qu'il fait presque nuit sur l'océan. Cette atmosphère est parcourue de cyclones et d'orages, et elle montre des bandes de nuages comme Jupiter.

 

 

 

 

Haralik

2.2 Terres

127 millions kms du Soleil

densité 5.4

T°25°C

atmosphère azote + oxygène 2 bars

HABITEE

Planète tellurique ressemblant à la Terre. Toutefois son âge plus jeune et sa plus grande taille ont conduit à une tectonique des plaques à plus petite échelle, ce qui donne de nombreux petits continents et beaucoup d'îles de toutes dimensions. Les volcans sont nombreux, très actifs, mais de petite taille. Ils sont rarement acides, et souvent komatiitiques (lave très chaude, 1600 degrés, liquide comme de l'eau, qui a aussi existé autrefois sur Terre). Les montagnes sont également nombreuses, mais dépassant rarement 3000 mètres. Nombreuses ressources et mines de petites tailles, avec d'importants gisements d'or, de graphite et de diamants.

 

 

 

 

Bombalik

2.4 Terres

172 millions kms du Soleil

densité 6

T°-50°C

atmosphère CO2 + azote 1 bar

LIKFORMABLE

Cette planète ressemble à Haralik, mais sa taille plus grande conduit à encore davantage de continents et un volcanisme très actif. Son éloignement du soleil résulte toutefois en une température plus faible: l'eau ne peut exister à l'état liquide que sous une banquise de plusieurs centaines de mètres. Ses océans sont habités par un petit nombre d'espèces de plancton de même système génétique que sur Haralik. Probablement la planète a-t-elle été inséminée par une roche arrachée à Haralik par un impact de météorite.

 

 

 

 

Marlik

0.02 Terres

215 millions kms du Soleil

densité 3

T°-80°-150°C

atmosphère 0.01 bar CO2

Petit monde d'aspect lunaire, sans volcanisme ni tectonique, mais avec encore un noyau actif.

 

 

 

 

Ceinture d'astéroïdes

 

 

 

 

Foréal

8 Jupiters

415 millions de kms du Soleil

densité T° 750°

planète géante gazeuse

Souphion

12 Jupiters

418 millions de kms du Soleil

densité T° 950°

planète géante gazeuse

Ces deux astres sont des Planètes géantes, du type de Jupiter, pas très loin de devenir des étoiles. Elles sont suffisamment chaudes pour émettre leur propre lumière. Leurs orbites sont très voisines, se sorte que, même si elles semblent orbiter séparément, elles sont en fait liées ensemble par leur gravitation: si on supprimait le soleil, elles seraient en orbite l'une autour de l'autre. A un point de leur orbite, elles sont suffisamment proches pour produire des marées l'une sur l'autre. Cette situation fait qu'elles se rapprochent doucement l'une de l'autre. Au point de devoir se fondre en un seul astre, loin dans le futur. L'astre résultant ne serait alors plus une planète, mais une naine brune, capable d'amorcer la fusion thermonucléaire du deutérium.

La masse importante de ces deux planètes perturbe considérablement les planètes intérieures. Ainsi Haralik et Bombalik subissent des variations périodiques de leurs orbites, qui résultent en un cycle accéléré de glaciations: la Grande Année, d'environ 500 ans. Là aussi existe un risque que ces orbites changent brutalement, avant la fin de la vie du soleil.

 

 

 

 

Zone vide

Une zone vide s'étend loin au delà de Foréal et Souphion. Cette zone est probablement apparue lors de la formation des planètes Foréal et Souphion, qui auraient balayé de vastes portions d'espace. On n'y trouve que quelques petits corps en résonance avec les deux planètes, probablement arrivés là plus tard.

 

 

 

 

Ceinture de Kuyper

Une douzaine de corps de quelque milliers de kilomètres, et une centaine de plus petits, forment la ceinture extérieure du système.

 

 

 

 

Nuage de Oort.

Il contient des millions de comètes, dont certaines assez massives.

 

 

 

 

 

 

Histoire suivante: l'Histoire longue de Haralik (trag├ędie)

Vers le Troisième Cycle: La fantastique odyssée de la MERE (lisible par tous)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le système solaire de Haralik        Page 2       

begin backast back forward forwardfast